FISP-Climat 2016

Contacter notre service communication

This block is broken or missing. You may be missing content or you might need to enable the original module.
Le FFEM lance le 4ème appel à projets de son programme FISP-Climat pour soutenir le secteur privé dans ses innovations liées au changement climatique, initiées en faveur des pays en développement.

Dans ce nouvel appel à projets, le FFEM entend poursuivre son soutien à des opérations innovantes, conciliant développement socio-économique des populations locales et évolution vers une trajectoire de développement plus sobre en carbone et plus résiliente.

Ce soutien s’inscrit dans le prolongement de la COP21 qui a vu l’adoption de l’Accord de Paris, le premier accord universel sur le climat qui doit faire évoluer la croissance et le développement au niveau mondial avec des solutions bas-carbone pérennes et durables. Le FFEM souhaite que la part de projets d’adaptation au changement climatique soit plus importante en 2016 que précédemment.

Plaquette sur la FISP-Climat

Qu'est ce que la FISP-Climat

La facilité FISP-Climat a vocation à promouvoir les innovations dans le secteur du changement climatique, portées par les acteurs privés et développées dans un pays éligible, en partenariat avec des acteurs locaux.

Un effet de levier est recherché par la mobilisation effective des acteurs privés du secteur, mais aussi par l’apport de financements complémentaires des entreprises elles-mêmes ou d’autres investisseurs. La FISP-Climat veillera à soutenir des projets pérennes. Les projets sélectionnés devront s’inscrire de façon durable dans le contexte réglementaire, économique, social et culturel du pays hôte.

L’expérience montre que les projets soutenus par des mécanismes d’aide souffrent parfois d’un manque de maintenance et de suivi au niveau local. La FISP-Climat entend accorder une attention particulière aux modalités qui seront mises en œuvre pour assurer la pérennité des projets. Le suivi devra être réalisé sur place par des équipes qualifiées et des systèmes efficaces et adaptés de contrôle et de gestion.

Qui peut répondre à l’appel à projets FISP-Climat 2016 ?

Toute entreprise privée, ou consortium incluant au moins une entreprise privée, sont exclues les entreprises dépassant le seuil des PME.

Quels sont les critères d’éligibilité des projets financés en 2016 ?

Plusieurs types de critères sont définis pour la sélection des projets qui bénéficieront d’un financement. Ils sont liés au périmètre géographique, à la thématique sectorielle du projet, au type d’innovation, au bénéficiaire du financement.

Quelles sont les thématiques éligibles ?

Adaptation au changement climatique 

  • gestion de l’eau dans l’industrie
  • optimisation du traitement des eaux usées et des réseaux de distribution de l’eau
  • pompage d’eau à partir de ressources renouvelables
  • mise en place de dispositifs d’observation et d’indicateurs (MRV)
  • prévention des risques

Atténuation du changement climatique 

  • production d’électricité, de chaleur et de froid à partir de ressources renouvelables
  • production de biocarburants
  • efficacité énergétique dans l’industrie
  • efficacité énergétique dans le bâtiment
  • gestion des déchets et leur valorisation énergétique
  • projets favorisant l’économie circulaire
  • réseaux intelligents (Smart grids)
  • mobilité urbaine
  • émergence de nouvelles solutions de transport.

Les approches transversales sur plusieurs thématiques sont également éligibles.

Quelles sont les zones géographiques éligibles ?
  • Pays de la zone Afrique Sub-saharienne, Caraïbe, Pacifique (ACP)
  • Région Afrique du Nord – Méditerranée
  • Autres pays en développement


Un minimum de 50% des projets retenus devront être situés dans des pays ACP. Au-delà de ces pays, un second niveau de préférence sera accordé aux pays de la Région Afrique du Nord – Méditerranée.

Quelles sont les innovations ciblées ?

Les innovations doivent correspondre soit à l’expérimentation d’un changement d’échelle, à partir d’innovations localisées pré-existantes, soit au repérage, à la conception et/ou la mise au point d’innovations, susceptibles de nourrir une réflexion sur des politiques sectorielles, voire de les influencer.